Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

12/11/2014

DIKTATS, CONTRE-VÉRITÉS ET POSITIONNEMENT DE LA N-VA

La N-VA tient le haut du pavé pour le moment.  Elle est omniprésente, dans les interviews, dans les réactions à chaud, dans les prises de position sur n’importe quel problème soulevé sur le plan fédéral.  En Flandre elle surfe sur le succès touristique des commémorations liées à la Première guerre mondiale, comme s’il n’y avait au fond eu que la Flandre et les Flamands qui avaient souffert de la guerre et de l’occupation boche.  Une commentatrice flamande (dans De Standaard du 10/11/14) a d’ailleurs dit que l’histoire des pauvres soldats flamands qui ne comprenaient pas le français des officiers était incomplète, ces fils de paysans et d’ouvriers flamands n’auraient pas plus compris le beau néerlandais de leurs officiers.

 

Ces déclarations à l’emporte-pièce, souvent le fait du seul Bart De Wever, l’inévitable ténor et stentor du parti populiste flamand empêchent tout débat politique sur n’importe quel sujet.  Il suffit que le bourgmestre d’Anvers parle et le sujet est clos.  Ex-cathedra.

 

Légalisation du cannabis?  NEEN! du haut de la Tour d’Ivoire anversoise.  Débat clos alors que (et je ne suis pas partisan de la légalisation, je n’en ai jamais consommé, je laisse cela aux têtes creuses et bourgeois baba cool), en vérité, on pourrait demander l’avis des scientifiques et médecins, faire état d’études ou de rapports sur le sujet et sur le danger de dépendance accrue à des drogues plus dures, etc.

 

Taxer les fortunes ou les gros revenus ?  NEEN! du haut de la Tour d’Ivoire d’Anvers.  Pas question (par la voix de Jan Jambon cette fois-ci).

 

Tout cela marche bien en Flandre, car il dit ce qu’il pense De Wever des fainéants, parasites et assistés de Wallons, cela frappe l’esprit, et on retient ces prises de position mâles ou macho, car l’électeur flamand n’est plus du type à écouter ou lire des intellectuels, des articles de fond, à s’abreuver à différentes opinions contraires pour se faire sa propre idée.  Les preuves : (1) le journal le plus vendu en Flandres est ‘Het Laatste Nieuws’ ou les nouvelles présentées d’une manière populaire et simpliste avec beaucoup de photos, (2) les deux livres les plus vendus lors de la récente Foire du Livre à Anvers (terminée le 11/11) étaient deux livres de cuisine.

 

L’autre raison pour laquelle les déclarations de De Wever et de la N-VA ont tant de poids, c’est que ce parti populiste – se rapprochant à certains égards du poujadisme – a engrangé plus de 30 % des voix de Flamands, à la limite les seuls qui comptent encore en Belgique fédérale.

 

Récemment, il y a eu pire.  De Wever a déclaré que ce que font et disent actuellement les socialistes wallons est criminel.

 

Voyons voir ce que dit ce cher Robert à propos de criminel? «Qui est coupable d’une grave infraction à la morale, à la loi

 

Donc, récapitulons :

 

  • les socialistes wallons font des déclarations et ont des agissements criminels

  • par contre, quant il s’agit de la collaboration de Belges, une sommité dans ce domaine – Jan Jambon – a estimé que les ‘collaborateurs avaient leurs raisons’.

     

    Collaborateur = ‘personne qui travaille avec une ou plusieurs personnes à une œuvre commune.’

     

    L’œuvre commune dans ce cas c’était le nazisme avec son idéologie de race supérieure et de parasites à éradiquer.  Donc, ceux qui collaborèrent à cette œuvre commune, déclarée criminelle par le Tribunal de Nuremberg (1945/1946)sont des criminels par association.  Et, rappelons que ces crimes commis par les nazis allèrent d’arrestation et de déportation dans vers les camps de la mort de Juifs, résistants, gauchistes, etc.  De tueries arbitraires de civils (otages), de l’envoi de civils pour le travail obligatoire en Allemagne, y compris dans des usines d’armements, etc.  Outre le génocide des Juifs, la Wehrmacht, la SS et les forces occupantes, aidées par des volontaires locaux souvent regroupés en milices de collaborateurs, policiers auxiliaires ou personnes haut placées dans l’administration ou la police, se rendirent coupables de crimes de guerre, crimes contre l’humanité.  Oui, ces gens avaient leurs raisons, ça c’est sûr.

     

    Vous rappelez-vous ces photos de De Wever et Jambon posant avec leur idole, Jean-Marie Le Pen?  L’homme qui a un jour déclaré que ‘les chambres à gaz étaient un détail de l’histoire.’

     

    Ne trouvez-vous pas que chez toute une série de gens de la N-VA, il se dégage une odeur de soufre, une odeur pestilentielle.

     

    Mais, il y a pire aussi.

     

    Dans cette stratégie vocale tendant à occuper le terrain partout et tout le temps, dans cette stratégie de diabolisation d’un ennemi idéologique à qui on peut imputer tout ce qui ne marche pas ou tout ce qui empêche une évolution dynamique de Sa Propre Nation, dans cette stratégie de minimisations constantes des aspects négatifs de sa propre politique et maximation de sa propre personne, de son propre ego en tant que représentant de Sa Nation, je le regrette, je ne vois que l’ombre de Hitler, en tant que grand  et pervers stratège qui a réussi à atteindre une partie de ses objectifs (notamment ceux ayant trait à l’éradication des Juifs et des bolcheviques) grâce à une stratégie simpliste et simplificatrice, réductrice, pratiquant l’amalgame {fait d’englober artificiellement, en exploitant un point commun, diverses formations politiques afin de les discréditer[i]}, une stratégie fondée sur la répétition ad vitam nauseam des mêmes clichés, des mêmes a priori sans fondements, des mêmes stéréotypes populistes {les Wallons sont des fainéants, des profiteurs, des parasites, des assistés, des fraudeurs sociaux, etc.}, destinés à pratiquer du bourrage de crânes, du conditionnement psychologique.

     

    Je suis clair: De Wever et son parti ne sont pas des néonazis, mais ils utilisent certaines des méthodes qui ont permis à Hitler de réussir à conditionner le peuple allemand durant un peu plus d’une décennie.  69 ans après la fin de la guerre et alors que certains psychiatres et auteurs de renom ont décortiqué ces méthodes nazies réductrices et populistes (cf. par exemple Friedrich Hacker dans son libre sur l’Agression ou Wilhelm Reich), chez nous actuellement, je ne vois, n’entends et ne lis personne parmi les politiciens de l’opposition qui décortique ces stratégies de contre-vérités, réductions, slogans de la N-VA et fait face à ces innombrables diktats réducteurs de démocratie de quelqu’un qui semble ne voir dans la politique que la réalisation de ses seules et propres idées.  Comme Hitler.  Comme Staline.  L’ego amplifié qui réduit tout autour de soi afin que l’image que le miroir renvoie soit la seule image tolérée.  Une image qui incarne Sa Nation (flamande).

     

    Mon seul espoir c’est que je constate, parmi le cercle de mes amis ‘intellectuels’ ou ‘artistes’ sur Facebook, que certains musiciens, commentateurs voire écrivains/poètes, voient clair, qu’ils se manifestent, tout comme dans la presse écrite, on a déjà vu et entendu nombre d’artistes, d’intellectuels, dénoncer l’inconsistance, les aspects politiquement pervers et dangereux de cette nouvelle droite néolibérale, capitaliste, raciste larvée (à l’égard des Wallons et des Bruxellois francophones) et rétrograde sur le plan social qu’a nom la N-VA.

     

    Cela fait plaisir mais ce n’est pas suffisant.

     

    Quand Onkelinx a dit qu’elle entendait ‘le bruit des bottes’, elle n’était ni excessive ni criminelle.

     

    Il y a un bruit de bottes dans ce pays, décidément, et les Flamands ne s’en rendent pas compte ou bien auraient-ils la nostalgie des années ‘30 (= lutte contre le bolchevisme) et ‘40 (occupation, collaboration, déportations, engagements dans la SS de Belges…)?

     

    Car voter pour la N-VA, voter pour De Wever, c’est voter pour un révisionnisme historique – au-delà de la scission du pays et du thatcherisme de sa politique.  C’est pardonner et oublier l’impardonnable et ce qui ne peut en aucun cas être oublié.  Des actes et comportements criminels. De vrais! Et qui doivent le rester à jamais, pour que perdure la mémoire de ces crimes haineux et celle des innombrables victimes du nazisme et de ses collaborateurs!



[i]Toutes citations du Petit Robert édition 2015