Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

17/06/2018

TOUT VA TRES BIEN, MADAME LA MARQUISE

TOUT VA TRÈS BIEN, MADAME LA MARQUISE

 

Si notre monde fonctionnait plutôt bien que mal jusqu’à 2016 {abstraction faite des pauvres, des déshérités, des affamés et des victimes de maladies endémiques en Afrique notamment, des victimes de violence, de celles du Sida, etc.}, il semble maintenant que des hommes, espèces de Deus ex machina, aient décidé de foutre un sacré tohu-bohu {à défaut de l’emploi d’un autre terme plus savoureux} dans le fonctionnement global de nos pays démocratiques. Et c’était nécessaire car un monde ne peut être parfait, il faut nécessairement qu’il craque aux entournures, qu’il se désintègre. Plutôt alors de parler de créatures du Seigneur, on pourra parler de l’œuvre de Satan, Satan ayant fait l’homme à son image machiavélique.

 

Pour le réchauffement climatique, on a parlé de l’attitude de Trump le rejetant, rejetant toute forme de lutte contre ce fléau humain, mais avant cela il y avait déjà des pays comme la Pologne, l’Allemagne, des régions comme la Flandre, qui sous couvert de combattre ce réchauffement par des vagues promesses, voient en fait les objectifs concrets de lutte et de réduction des gaz à effets de serre régresser, Merkel parlant même de rejeter cette nécessaire lutte à 2025. Et que dire de firmes comme VW qui y vont également de leur petit coup de main en truquant leurs logiciels afin que notre monde se noie encore un peu plus dans les particules fines, oxyde d’azote et autres saletés sanitaires vendues par elles, sous couvert du label « Made in Germany », synonyme de qualité s’il en est.

 

Pour ce qui concerne la marée migratoire en provenance de l’Afrique ou de l’Orient, certaines mesures ou déclarations politiques, certaines interdictions, certains diktats, d’hommes européens ont pour conséquence de diminuer la surpopulation mondiale puisqu’il est désormais beaucoup plus facile de se noyer de manière pérenne dans l’une ou l’autre des eaux d’accès à l’Europe. Cette mesure n’est pas discriminatoire ou sujette à opprobre puisqu’elle vise dans une parfaite égalité et harmonie humaine de destin enfants, bébés, femmes, hommes, vieillards et malades ou mourants. L’Australie, craignant la contagion migratoire, isole ces pestiférés sur une île, une idée qui semble titiller certaines de nos plus brillantes intelligences politiques européennes dont le chancelier autrichien Kurz {ayant affirmé récemment qu’il faut mettre ces expulsés de pays européens dans un endroit très peu plaisant aux confins de l’UE}, et le Secrétaire d’État à la migration Francken, sans parler d’Orban ou des dirigeants polonais et italiens.

 

La Syrie n’était certes pas le paradis sur terre, eh bien maintenant, ce pays, avec la collaboration enthousiaste des démocraties parfaites que sont la Turquie, la Russie, tous deux du côté du gouvernement syrien et l’Arabie Saoudite officiellement du côté des rebelles, est parvenu à se transformer en enfer sur Terre. En à peine 7 ans et à peine avec 6 millions de réfugiés à l’étranger et 600.000 morts. Oui, d’accord, Bashar El-Assad n’est pas encore parvenu à égaler les records de Hitler ou de Staline mais il s’y emploie, il s’évertue à démolir ses propres villes, à tuer tous les ressortissants de son pays, avec l’aide scientifique non seulement des Russes, des Turcs et de collaborateurs de l’armée voire de bénévoles (cf. le fantastique documentaire de BBC2 sur la guerre en Syrie, en deux parties}, avec la parfaite machine huilée des services de renseignements, des services secrets voire ceux de la Force aérienne {cf. le chef de ce service Jamil Hassan, selon un article récent dans Der Spiegel 24 du 9/6/2018}. Il faut l’avouer, le gars, il est sérieusement doué, il surpasse presque son maître Hitler en diversité diabolique. Et l’Arabie saoudite avec laquelle la Belgique n’hésite pas à croiser le fer quand il s’agit de match de football a réussi à démolir une partie du  Yémen, bombardant, affamant, et tuant là aussi sans discrimination et pour contrer la surpopulation mondiale. Il faut reconnaître aussi que ces gars et filles de Daech s’y mettent également pour réduire la population mondiale. Une forme bizarre d’ailleurs de happening que ces explosions à la voiture piégée ou par ceintures d’explosifs. Ces mecs et ces filles n’aiment pas la musique ni la danse ni toute forme de plaisir physique, chez eux l’expression prendre son pied a pris une tout autre signification, une espèce de Big Bang existentiel. Ils s’envoient en l’air avec le courage des lâches et des médiocres, s’attaquant de préférence à ceux qui ne sont pas armés pour se défendre. Tout comme les pilotes d’avions de chasse russes et turcs, les pilots d’hélicos syriens larguant des barils d’explosifs sur leur propre population pour l’éradiquer.

 

Dans le commerce, depuis 2008, cela n’allait plus trop mal, les pauvres devenaient de plus en plus pauvres, les riches de plus en plus riches, et ceux entre les deux extrêmes de plus en plus stressés, sauf qu’il y avait tout de même le FOOT pour distraire ces couches sociales inférieures et la BIÈRE pour faire passer les rancœurs. Vint TRUMP, il vint, il vit, il vainquit et instaura un nouvel ordre mondial: le chaos {une doctrine de Stephen Bannon à la base}. Une étude américaine a démontré que si on chassait tous les Mexicains des States, cela coûterait 1000 milliards de $ à l’économie américaine. On sait que Trump ne sait ni lire un texte long ni raisonner, il a commencé à saper la propre économie de son pays en renvoyant déjà les premiers Mexicains pourtant généralement de très bons travailleurs et très estimés de leurs employeurs. On peut compter sur les doigts d’une seule main, les nations amies des States après un an et demi de règne trumpien: la Corée du Nord. Maintenant, décidé à faire trembler l’ordre économique mondial, il déclenche une guerre économique via des tarifs d’importation excessifs dans les States vis-à-vis du Canada et du Mexique, de l’UE et de la Chine. Trump contribue également à la lutte contre la surpopulation mondiale en favorisant la vente d’armes dans son pays, sans limites, poussant ainsi quantités de débiles ou machos ou simplement des blancs suprémacistes à devenir des serial killers. Le Royaume-Uni avait au préalable inauguré sa propre forme de trumpisme en décrétant qu’il voulait récupérer sa souveraineté via le Brexit. Pour le R-U, la lutte contre la surpopulation mondiale se fait via l’utilisation de matériaux extérieurs inflammables dans les grands buildings, l’alcoolisme généralisé parmi certaines couches de la population les plus imbéciles, et une régression qualitative dans les services publics de santé {National Health Service} conduisant à des listes d’attente qui conduisent souvent à des décès prématurés, faute de place.

 

Heureusement, il reste la Belgique, bastion de modernité, de concepts innovateurs, d’idées renversantes, de démocratie solidement ancrée. La Belgique, l’une des rares nations à encore préserver le caractère sacré des droits de l’homme! On n’a pas de pétrole en Belgique mais on a des centrales nucléaires. On n’aura bientôt plus de centrales nucléaires {qui se fissurent déjà de toutes parts} et après? Ничего! Rien! On n’y a pas pensé. Tout comme Merkel qui a paniqué après Fukushima et qui a décidé à elle seule de fermer toutes les centrales nucléaires de son pays sans penser à la transition énergétique. C’EST CELA DIRIGER UN PAYS: prendre des décisions à l’emporte-pièce sans penser à l’avenir! En Belgique, notre Ministre à la Santé publique refuse d’entériner et d’appliquer les recommandations d’une commission chargée de la lutte contre l’alcoolisme, ayant déclaré (cf. De Standaard d’il y a quelques jours), «que quelqu’un qui achète une bouteille de vin ou boit un verre de bière, n’a pas nécessairement un problème l’alcoolisme.» Dans un pays où toute publicité ayant trait aux Diables Rouges se réfère nécessairement à l’ingurgitation de bière, sans aucune censure morale ni sanitaire! Dans un pays où l’alcoolisme social, au volant, et de bon aloi (barbecues, regarder un match de foot en foule, festivals de rock publics, etc.} restent encore de mode et où le binge drinking est en augmentation, on n’a pas de pétrole, pas d’idées, mais aussi aucun courage, aucune intelligence, ni politique et, surtout, aucun sens moral.

 

Je vois pour le moment un seul aspect positif dans notre monde actuel: le MUNDIAL DE FOOT! Dans la véritable patrie des droits de l’homme {et de la femme} – la Russie -, dans ce pays où les journalistes ne ressentent aucune entrave au libre et démocratique exercice de leur profession, dans ce pays où tous les opposants au régime de Poutine disposent de facilités physiques, sociales et financières impossibles à énumérer tant elles sont nombreuses, se joue l’avenir de notre PLANÈTE! Tant que tous ces crétins amateurs de foot regarderont leurs matchs à la télé, ils ne seront pas dérangés par ces images de gosses ou de femmes enceintes repêchés à l’état de corps de la Méditerranée, ils ne devront pas supporter ces inlassables et embêtants attentats en Afghanistan, Syrie, Irak, Pakistan voire dans d’autres pays où affleure l’émancipation et l’épanouissement personnels par les explosifs, ils n’auront pas à se farcir ces images de tueries, d’explosions, d’attaques à l’arme chimique en Syrie, ils n’auront pas à regarder des marches blanches en l’honneur de victimes d’attentats par nos propres fous de Dieu en France, Belgique ou Allemagne, ils n’auront pas à se taper les nouvelles mesures tarifaires qu’un homme au développement mental de 10 ans aura imaginées {et tweetées auparavant}, ils n’auront pas à se farcir les imbécillités contraires aux droits de l’homme d’un Francken, d’un Kurz, d’un Orban, et le silence coupable de ceux qui travaillent à leurs côtés au sein de l’Europe, voire d’un gouvernement.

 

VIVE LE FOOT, MADAME LA MARQUISE, TOUT VA DÉSORMAIS TRÈS BIEN!