Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

21/05/2018

LA SOURIS QUI ACCOUCHA D'UN ÉLÉPHANT

LA SOURIS QUI ACCOUCHA D’UN ÉLÉPHANT

 

Notre Premier Ministre Charles Michel {non, le 1er Ministre en Belgique n’est pas Bart De Wever!) a donné une interview à De Standaard de ce weekend. 6 photos de lui peu flatteuses comme habituellement et pas à cause de sa tête, plutôt à cause des vêtements qu’il porte et la façon dont il les porte. Deux photos le présentent les jambes largement écartées comme un vulgaire malotru qui se pavanerait dans une rame de métro ou dans un bus devant une quelconque minette qu’il souhaiterait impressionner. Qui donc le 1er Ministre belge compte-t-il impressionner en nous offrant au regard son entrejambe guère agréable? Outre les manches de son veston bleu habituellement fripées, on remarque qu’il ne porte pas de boutons de manchette et, au niveau du bas-ventre, sa chemise fait de tels plis qu’on se demande s’il s’agit là d’anses d’amour ou que sa chemise est – finalement – mal mise dans son pantalon. Sur une des photos, sa cravate est tout de traviole, du genre serpentin. L’ÉLÉGANCE MÊME NOTRE MICHEL NATIONAL! {comparez à Obama, Harry, William, Clooney, etc.}.

 

Ce qui frappe en premier lieu dans cette interview, c’est l’hyperbole {figure de style qui consiste à exagérer l’expression pour mettre en relief une idée – le Petit Robert}. L’hyperbole chez Charles Michel relève du pathologique car cet ancien bourgmestre d’une bourgade bourgeoise et provinciale s’est mis dans l’idée qu’il est le sauveur de la Belgique et qu’aucun autre Premier Ministre en exercice précédemment n’a accompli autant. Il le dit sans aucune outrecuidance, tout modeste qu’il est, et voyons ses propres mots: «Jamais on n’a réalisé autant en si peu de temps»}.

 

Charles Michel sait-il lire au fond? Des rapports officiels en provenance d’instances européennes? On peut en douter. Dans le supplément du même De Standaard {DS Weekblad}, Marc Reynebeau {pages 8 et 9} indique que selon un rapport d’Eurostat du 15/5, la croissance économique actuelle en Belgique se situe en queue du peloton des pays européens {donc parmi les derniers d’un groupe de 28 pays dont la Roumanie, la Bulgarie, la Grèce, l’Italie…L’inflation par contre dans notre pays est le double de celle des pays européens {Eurostat 16/5}. Quant à l’indice de pauvreté} dans notre pays, il a augmenté d’un point complet, se situant à actuellement à 15,9 %, touchant surtout les jeunes et les personnes à basse scolarité, toujours selon un rapport européen..

 

Vous connaissez le remède miracle: jobs, jobs, jobs? Charles Michel indique à ce propos et c’est renversant de logique trumpienne «Notre politique induit tellement de résultats que nous sommes confrontés à un nouveau défi, en substance, tous ces emplois vacants. Dans chaque entreprise que je visite, elles peuvent engager immédiatement dix, cinquante ou cent personnes. Mais, elles ne les trouvent pas

 

Donc, si je comprends bien, ces JOBS, JOBS, JOBS michelins au fond SONT VIRTUELS, des JOBS FANTÔMES, des emplois créés mais non attribués faute de candidats.

 

Un des autres résultats marquants de l’équipe Michel c’est que dès l’entame, ce gouvernement avait indiqué d’une manière très nette qu’il comptait mettre le budget national en équilibre, au-dessus du 3 % de déficit instauré par l’UE dans le cadre du mécanisme de convergence lié à l’instauration de l’euro. Et, il comptait le faire le plus rapidement possible et de toute manière avant les élections législatives de 2019. Que dit Michel maintenant: «Nous avons fait le choix d’aller vers un équilibre en 2020…» Marc Reynebeau précise comment cela devrait se faire: «alors le Ministre des Finances Johan Van Orteveldt indique que l’équilibre {budgétaire} en 2019 peut encore être réalisé: avec des économies de 3 milliards d’euro, de préférence dans la sécurité sociale (…) Kris Peeters en arriva à un bon 5 milliards (…) Une collègue maître en calcul calcula que pour un équilibre, il faudrait un effort spécial de 6 à 7,5 milliards d’euros.» Remarquez la duplicité habituelle du représentant de la N-VA en tant que Ministre des Finances, les économies selon lui seraient à réaliser uniquement via le budget de la sécurité sociale. Car pour la N-VA et pour leur suppôt Charles Michel, une saine politique pour sauver le pays du désastre, c’est d’exonérer les entreprises et les nantis de tout effort budgétaire mais s’efforcer le plus possible de taxer ceux qui ont le moins de revenus via une augmentation des charges pour les produits pharmaceutiques par exemple, via une inflation le double de la moyenne européenne, et via la création de jobs fantômes…

 

On se moque beaucoup de Trump et à juste titre. Charles Michel est du même acabit. N’a-t-il pas dit il y a un an que jamais un 1er Ministre belge n’avait eu à faire face à une telle situation, se référant à la menace terroriste de novembre 2015 et aux attentats en Belgique. Avait-il oublié que d’autres 1er Ministres – et bien plus modestes – avaient dû faire face à l’invasion de leur pays par les Allemands, par deux fois, à la catastrophe du Bois-du-Cazier, celle de l’Innovation, aux émeutes au Congo avant l’indépendance et aux émeutes au Congo après l’indépendance, au massacre de 10 paras eu Rwanda en 1994, etc.

 

UN PEU DE MODESTIE CHARLES MICHEL NE VOUS IRAIT PAS TROP MAL!

16:57 Publié dans Belgique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.