Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

29/05/2016

LETTRE OUVERTE AU MINISTRE DES FINANCES

LETTRE OUVERTE AU MINISTRE DES FINANCES

 

Monsieur le Ministre des Finances Van Overtveldt,

 

Je viens de recevoir avec mon formulaire de déclaration d’impôts pour l’année de revenus 2015 une lettre avec facsimile de votre signature, datée du 25 mars 2016.

 

Je ne me souviens pas depuis que je complète des déclarations d’impôts avoir jamais reçu une missive personnelle d’un Ministre des Finances vantant ce qu’un gouvernement avait réalisé. C’est sans doute une première et d’autant plus détestable. Quelques exemples de votre prose particulièrement belle : « En 2016 et dans les années à venir, un grand nombre de choses vont changer sur le plan fiscal, également pour vous, à titre personnel ». «En ce qui concerne l’impôt des personnes physiques, les effets positifs du tax shift ont été très rapidement tangibles. La réduction d’impôts a été appliquée immédiatement, par un salaire mensuel plus élevé sur la fiche de paie. »

 

Que c’est beau et touchant ! Mais, Monsieur le Ministre des Finances, peut-être que votre administration ignore-t-elle que j’ai cessé d’être travailleur susceptible d’avoir une fiche de paye depuis bientôt onze ans. Je fais partie de cette élite privilégiée qui – par le miracle de l’action gouvernementale dont vous un êtes membre éminent -, s’est vu amputer une hausse d’index légale et prévue de 2 %. Donc, le tax shift dont vous vantez les mérites a eu pour conséquence, pour moi et mon épouse également retraitée, de voir notre pouvoir d’achat diminuer de 2 %. Vous ne mentionnez pas non plus, Monsieur le Ministre, qu’en Belgique, un revenu imposable est constitué du net perçu augmenté des impôts retenus à la source ; donc, en Belgique, nous payons des impôts sur les impôts. Peut-être appelez-vous cela un tax shift, Monsieur le Ministre, autres temps autres mœurs Tout cela, Monsieur le Ministre, vous ne le mentionnez pas dans votre missive. Tout comme le fait indéniable qu’en Belgique nous avons un des taux d’imposition parmi les plus élevés au monde (le 2e en Europe) représentés par les impôts directs, communaux, provinciaux ainsi que les taxes de TVA que nous payons en tant que consommateurs, sans oublier le précompte immobilier, la taxe automobile, la redevance télé en Wallonie, etc. Toutes taxes qui, si elles ne sont pas toutes de votre ressort fédéral n’en demeurent pas moins être des taxes.

 

Je regrette de devoir vous dire, Monsieur le Ministre des Finances, que votre missive est nombriliste et de pure propagande électorale (ce que j’appelle ego-boosting) et que de ce fait, je la considère déplacée, d’un mauvais goût absolu, bref, intolérable.

 

Toutefois, il y a une autre raison majeure pour laquelle je considère ce pensum nombriliste intolérable. Il est issu d’une personne appartenant à la N-VA, un parti qui souhaite et a inscrit à l’article premier de ses statuts la disparition de cet État belge qui m’a vu naître et dont je suis citoyen. Pour lequel mon grand-père flamand s’est battu 4 ans contre les boches en 14-18, ainsi que le grand-père flamand de mon épouse. Un État qui m’a enseigné certains principes de base : démocratie, pluralisme politique et social autant que culturel, respect des institutions et de ceux qui les forgèrent parfois avec leur sang et respect, notamment, pour ce système de sécurité sociale que le monde entier nous envie.

 

Bon, d’accord, vous êtes de la N-VA, chacun ses idées et opinions. Mais ce ne serait rien, Monsieur le Ministre, s’il n’y avait eu des déclarations il y a plus de six mois de votre chef de parti De Wever et de votre collègue ministre Jambon, disant à propos de la collaboration avec les Boches {vous vous garderiez certainement de dire « moffen » en flamand, boches en français} que ce fut là une erreur. Nous eûmes même droit à une photo de votre autre collègue de parti et de gouvernement posant fièrement à côté d’un ancien Waffen SS flamand, lors de la fête d’anniversaire de ce dernier. Touchant! Une erreur la collaboration ? Les gens qui collaborèrent en Belgique avec les nazis, la Gestapo, l’armée, la Feldgendarmerie ou en ayant assuré des tâches de gardiens à Breendonk ou dans d’autres prisons nazies, les dénonciateurs de Juifs et de rouges, tant Flamands, Bruxellois que Wallons, furent des criminels ayant participé à une entreprise criminelle {le NSDAP, les dirigeants nazis et la SS dans sa totalité furent déclarées organisations criminelles par les procès de Nuremberg de 1945/1946} coupable de crimes de guerre, de crimes contre l’humanité et de génocide.

 

Certains membres de votre parti au gouvernement ont refusé des photos du Roi et de la Reine dans leur bureau de travail, ou de faire jouer la Brabançonne lors de cérémonies officielles. Geert Bourgeois avait d’autres obligations lors de la cérémonie d’hommage aux victimes des attentats du 22 mars devant le Palais de la Nation.

 

Si votre parti était acceptable, à la limite, je pourrais encore accepter cette prose nombriliste et d’ego-boosting. Mais, compte tenu de cette odeur persistante de collaboration avec les boches des grands-pères et pères de nombre de personnes en vue de votre parti, compte tenu du déni persistant des crimes commis par les collaborateurs, compte tenu de cette haine persistante vis-à-vis de la Wallonie, de Bruxelles, des francophones et wallons (la Belgique à deux vitesses !), collant à l’étiquette N-VA, je m’empresse de jeter votre missive à la poubelle, regrettant de devoir polluer cette poubelle par ce genre de prose méphitique.

 

Veuillez croire, Monsieur le Ministre des Finances Van Overtveldt à l’expression de ma haine pérenne et vivace à l’égard des gens et dirigeants de votre parti, dont vous-même, que je combattrai par les réseaux sociaux tant que je le pourrai.

 

{Signé par un administré qui n’est pas du tout vôtre mais qui, malheureusement, est obligé d’accepter votre présence au gouvernement à cause du nombrilisme et de la pusillanimité de celui qui est maintenant Premier Ministre du Royaume que je continuerai à défendre envers et contre vous en criant NO PASARAN !}.

 

Les commentaires sont fermés.